Leadership ou conditionnement opérant?

quand et comment ?

 

#équitation #équitation éthologique éthologie

Bruno Marchal équitation éthologique Montpellier

éthologie-débourrage de chevaux

 

Quels sont les exercices qui correspondent au leadership c ‘est à dire à l’étude du comportement du cheval et quels sont ceux qui dépendent d’une autre méthode tout aussi scientifique le conditionnement opérant?

Ce sont deux modes d’apprentissages complémentaires les deux étant selon moi indispensables à l’éducation du cheval

Dans le comportement opérant et le renforcement, nous avons la méthode positive et négative. Les deux sont utilisés mais force et de constater que contrairement à d’autres animaux, l’education du cheval est encore le plus souvent basée sur le renforcement négatif. c’est ainsi.

Voici une vidéo pour faire le point entre ses trois méthodes. pour qu’enfin on puisse y voir claire dans les différentes méthodes. toutes ayant leurs valeurs en fonction des disciplines.

 

https://equitationethologique.wordpress.com
https://therapiequantiqueetenergetiquemontpellier.wordpress.com/

voici un extrait de ce qu’ecrit l’excellent sîte des haras nationaux qui est une sacrée référence

 

Lors d’un conditionnement opérant, le cheval apprend consciemment à associer un ordre ou des ordres (par exemple, le contact du mors, une pression des jambes ou le poids du cavalier qui se déplace) à une action particulière de sa part.

Pour être sûr qu’un cheval fasse volontairement une action suite à un ordre de son dresseur, il faut avoir motivé le cheval à réaliser cette action. Et il y a deux moyens pour le faire :

  • soit on le motive en lui donnant une récompense une fois qu’il a fait l’action, c’est ce qu’on appelle l’apprentissage avec renforcement positif
  • soit on le motive en le mettant dans une situation inconfortable jusqu’à ce qu’il produise l’action souhaitée, la situation inconfortable s’arrêtant au moment où il produit l’action. C’est l’apprentissage avec renforcement négatif.

Lors de l’apprentissage, il va falloir que le cheval comprenne 1) quelle est l’action attendue (donc le mettre dans un contexte favorable, qui va lui permettre, par hasard, de produire cette action) et 2) quel est le signal de la part du cavalier qui va lui indiquer quand cette action est attendue.

C’est petit à petit, en combinant les différents apprentissages, que l’on va conduire le cheval à réaliser des actions complexes comme des figures de dressage.

L’utilisation des renforcements

L’équitation classique est principalement basée sur l’usage du renforcement négatif. Il n’y a pas de jugement de valeur dans le terme négatif, négatif veut juste dire que le renforcement s’arrête quand le cheval a fait l’action désirée. Ce renforcement n’a rien à voir avec la punition (voir plus bas) : le renforcement négatif permet au cheval d’avoir un contrôle sur la situation.

L’utilisation du renforcement positif est largement répandue dans le dressage de différentes espèces sauvages mais beaucoup moins pour le dressage du cheval. Elle permet d’augmenter la capacité d’un animal à apprendre de nouvelles tâches car il est motivé par la récompense. De plus, cela améliore la relation entre l’animal et la personne qui le travaille.

La récompense la plus efficace est la récompense alimentaire. Les autres renforcements primaires (par exemple l’accès à des congénères) sont peu pratiques. On utilise parfois le grattage au niveau du garrot (cf photo), ou d’une autre zone très appréciée. Ceci peut fonctionner mais semble moins efficace que la récompense alimentaire.

Une des critiques principales de la récompense alimentaire est que le cheval risque de mordre ou de quémander. Ceci peut facilement être évité en ne donnant rien sans que le cheval ne soit sollicité. Par ailleurs, quand le cheval est monté, il est préférable d’utiliser les renforcements secondaires comme par exemple la voix (voir le paragraphe sur l’apprentissage pavlovien).

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/comportement-ethologie-bien-etre/cheval-et-vie-domestique/principes-d-apprentissage.html

https://equitationethologique.wordpress.com
https://therapiequantiqueetenergetiquemontpellier.wordpress.com/

améliorer le comportement de son chevalBruno MarchalBruno Marchal MontpellierBruno Marchal teamcheval et entreprisecheval et managementcheval et pleine consciencechurchoteurchurchotteurcommunication animalecommunication animale Montpelliercommuniquercommuniquer par le couer chevalcomportementaliste équincomportement du chevalcours d’éthologie Héraultcours d’éthologie Montpelliercours ethologie Languedocdemande au chevaldébourrage chevaldébourrage chevaux Montpellierdécontractionequito-logiquehaute école Montpellierimpulsion chevalintrospectionlâcher prise communication animale communication-animale communication-des-chevaux Villeneuve les Maguelone Lattes Pérols Castelnau Saint Jean de Védas, Fabrègues Saussant Cournonterral Pignan Lavérune Clapiers Jacou Vendargues Saint Aunès Saint Gely du Fesc Sète Lunel Frontignan Palavas La Grande Motte Aigues-Mortes Marsillargues Le Grau du Roi Nîmes Montpellier Béziers Gard

Poney ou cheval  difficile

exercices équitation éthologique

comportementaliste équin Montpellier

Equitation éthologique Montpellier Hérault


 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s