Parage ou ferrage, ce qu’il faut vraiment en penser ?#équitation #ethologie

Publié: 2 juillet 2017 dans bonnes pratiques
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Parage ou ferrage,

ce qu’il faut vraiment en penser ?

 

#équitation #équitation éthologique éthologie

 

Bruno Marchal équitation éthologique Montpellier

éthologie-débourrage de chevaux

 

 

Parage ou ferrage, ce qu’il faut vraiment en penser ?
Parage ou ferrage, le choix dépend surtout de l’état d’esprit du propriétaire et des conditions dans lesquelles vit le cheval. Dans de nombreux cas, la ferrure apparaît comme un confort pour le cavalier et ses pratiques. Mais, l’avantage qu’a la ferrure de protéger le pied peut aussi devenir sa principale dérive. Le cheval est protégé, mais il perd en sensibilité. En balade, par exemple, le cheval ferré ressent moins le sol et est moins sûr que le cheval pieds nus.

Lors d’un effort physique, comme le saut, il va pouvoir aller au-delà de ses moyens, car il n’a plus la même écoute de son corps. C’est à ce moment-là qu’il peut se blesser. Le cheval pieds nus, lui, ne saute 1m10 que s’il a les capacités physiques pour le faire. S’il sent qu’il atteint ses limites (ligamentaires, musculaires, tendineuses, etc.), il ne le fait pas.

Enfin, les déséquilibres alimentaires ou ostéopathiques ont un impact plus visible sur les structures d’un pied sans fer. L’erreur est souvent de mettre le pied-nu en cause et de ferrer au lieu de traiter le problème à la source.
Quand conseille-t-on de ferrer ?
On ne conseille pas de ferrer, on ferre par obligation. Le pied nu s’adapte au milieu dans lequel il évolue. Si le cheval est au pré, il va se déplacer et le pied va se renforcer. Un cheval au box, ou sur une petite parcelle, ne sollicite pas suffisamment les structures du pied. Lorsqu’il sort, il est forcément plus sensible et a mal. Pire encore si le cheval est laissé pieds nus dans un box mal entretenu : avec l’ammoniac de l’urine, la fourchette pourrit, la sole se ramollit, la paroi perd en qualité. Dans ces conditions, la ferrure s’impose.

Par contre, il n’y a pas de terrain ou de pratique qui nécessite une ferrure : tout est possible pieds-nus, à partir du moment où on laisse le temps au cheval pour s’adapter. Dans le Var, par exemple, les sols sont volcaniques, très abrasifs. Les chevaux au pré mis pieds nus réagissent souvent fort et sont très sensibles. Cependant, après deux semaines, les structures du pied se refont progressivement et le cheval réapprend à se déplacer naturellement. Il ne montre plus ni gêne ni douleur.
https://therapiequantiqueetenergetiquemontpellier.wordpress.com/

https://equitationethologique.wordpress.com/

 

Poney ou cheval  difficile

exercices équitation éthologique

 Amour cheval amour poney

comportementaliste équin Montpellier

 

 

Equitation éthologique Montpellier Hérault

 

améliorer le comportement de son cheval Bruno Marchal Bruno Marchal Montpellier Bruno Marchal team cheval et entreprise cheval et management cheval et pleine conscience churchoteur churchotteur communication animale communication animale Montpellier communiquer communiquer par le couer cheval comportementaliste équin comportement du cheval cours d’éthologie Hérault cours d’éthologie Montpellier cours ethologie Languedoc demande au cheval débourrage cheval débourrage chevaux Montpellier décontraction equito-logique haute école Montpellier impulsion cheval introspection lâcher prise communication animale communication-animale communication-des-chevaux Villeneuve les Maguelone Lattes Pérols Castelnau Saint Jean de Védas, Fabrègues Saussant Cournonterral Pignan Lavérune Clapiers Jacou Vendargues Saint Aunès Saint Gely du Fesc Sète Lunel Frontignan Palavas La Grande Motte Aigues-Mortes Marsillargues Le Grau du Roi Nîmes Montpellier Béziers Gard


 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.